FRMF : Vahid Halilhodzic, que faut-il savoir ?
FRMF : Vahid Halilhodzic, que faut-il savoir ?
Fouzi Lekjaa, Président de la Fédération Royale Marocaine de Football, a présenté ce jeudi 15 août, lors d’une conférence de presse, le nouveau sélectionneur de l’équipe nationale du Maroc. Il s’agit de nul autre que Vahid Halilhodzic.
Ancien entraineur du Raja de Casablanca il y a 20 ans (1997-1998), Vahid a également entrainé l’équipe nationale d’Algérie, de Côté d’Ivoire et du Japon qu’il a mené jusqu’à la Coupe du monde. Halilhodzic vient donc remplacer Hervé Renard, qui a « géré d’une main de fer » les Lions pendant plus de 3 ans et qui s’est envolé finalement vers le Golf pour entrainer la sélection saoudienne.
« Vahid a eu l’occasion d’entrainer deux sélections africaines, l’Algérie et la Côte d’Ivoire. Donc il a une connaissance de proximité par rapport au contexte marocain. Et aussi, il est passé par le Raja », a rappelé le président de la FRMF.
Le choix porté sur l’entraineur franco-bosnien, poursuit Lekjaa, n’est autre que « l’aboutissement d’un travail qui a commencé depuis un mois » au niveau d’une « commission qui était instituée et qui était composé de l’expertise technique de la responsabilité du management de la fédération avec beaucoup de contact et d’ouverture sur l’expertise technique nationale et international » a fait savoir le président de la FRMF.
L’entraineur qui été le plus attendu pour entrainer les Lions de l’Atlas, était le français Laurent Blanc. Toutefois, ce dernier a décliné l’offre de la FRMF au début de cette semaine. Fouzi Lekjaa n’a pas manqué d’indiquer lors de la conférence de presse que la commission a tout de même « reçut plusieurs et je dirais même des sollicitations nombreuses » remerciant de passage tous les sélectionneurs qui ont exprimé leur volonté d’entrainer l’équipe nationale du Maroc.
« Il y a parmi eux (candidats) un certain nombre qui ont effectué des visites ici et que j’ai eu l’occasion de rencontrer et discuter avec eux. Je les remercie de passage. (…) je tiens à clarifier que tous les sélectionneurs que j’ai reçus ici ou que j’ai eu l’occasion de rencontrer ailleurs ont exprimé la ferme volonté d’entrainer l’équipe nationale. Évidemment les contraintes des uns et des autres différents. Et aujourd’hui ce choix qui a été arrêté par la commission instituée dans ce sens a été fait sur un souhait et une volonté, pour que l’équipe marocaine puisse aller gagner de la distance en avant par rapport à la dynamique positive qui a quand même parcouru durant les dernières années » a déclaré Fouzi Lekjaa.
Le patron de la Fédération a également rappelé le parcours des Lions de l’Atlas durant ses dernières années, abordant ainsi le classement FIFA du Royaume qui est passé de la 80e place à la 40e au jour d’aujourd’hui, tandis qu’au niveau de l’Afrique, le Maroc est classé 4e alors qu’il était classé 21e il a y a quelques années de ça.
Pour coach Vahid « c’est une grande responsabilité et c’est un grand honneur » d’entrainer les Lions de l’Atlas. Il a poursuivi que « le Maroc mérite une place dans les meilleures positions d’Afrique » soulignant que la Coupe du monde reste son « premier objectif ».
« Pour moi c’est très important parce que c’est la 4e fois que je tente d’amener une équipe en coupe du monde. J’espère que j’aurai cette possibilité avec le Maroc » a-t-il déclaré lors de la conférence de presse.
Le sélectionneur franco-bosnien de 67 ans, Vahid Halilhodzic, entrainera les Lions de l’Atlas jusqu’à la CAN2023, toutefois la durée de son contrat n’a pas encore été définie.

Post a Comment