LES DÉTENUS DU HIRAK DU RIF DEMANDENT A ÊTRE DÉCHUS DE LEUR NATIONALITÉ
LES DÉTENUS DU HIRAK DU RIF DEMANDENT A ÊTRE DÉCHUS DE LEUR NATIONALITÉ
Le dossier des prisonniers du Hirak dans le Rif qui purgent leurs peines à la prison de Ras El Ma à Fes, connait un développement majeur depuis la soirée de vendredi après la publication d’une lettre demandant aux autorités marocaines de les déchoir de leur nationalité. Cette démarche très grave intervient après que les concernés, six signataires au total, aient constaté qu’ils n’étaient pas concernés par les grâces royales accordées à quatre reprises cet été, à savoir à l’occasion de la fête du trône, celle de l’Aid El Kebir, celle de la célébration de la Révolution du Roi et du peuple et enfin celle de la fête de la Jeunesse. C’est du moins ce qui semble avoir motivé leur démarche lourde de conséquences.D’autant plus lourde que les détenus accusent la communauté internationale d’avoir oublié leur cas et de n’avoir pas réagi à leurs conditions de détention et avant cela au déroulement de leurs procès et les lourdes peines qui ont été prononcées à leur issue.
Certes, les autorités marocaines ne répondront pas favorablement à leur demande puisque aucun cas de personne déchue de sa nationalité n’est répertorié dans l’histoire, mais l’interpellation de l’opinion publique internationale peut-être saisie par certains milieux en Hollande engagés dans la défense de ces détenus pour mettre la pression sur l’Union Européenne afin de demander à Rabat leur libération.
Par Jalil Nouri
Actu-maroc.com

Post a Comment