Plate-forme presse: le Maroc se transforme en un marché international pour les vestiges de dinosaures
Plate-forme presse: le Maroc se transforme en un marché international pour les vestiges de dinosaures
Nous avons commencé notre tournée des principaux journaux nationaux plus tôt cette semaine dans le journal du soir, qui a écrit qu’un journal espagnol avait révélé que le Maroc était devenu un "marché international pour la vente de restes de dinosaures", ajoutant que son pays était devenu un baiser international pour les restes de dinosaures. , En particulier des Européens et des Américains, dans un commerce de "plusieurs millions de dollars".

Selon le journal espagnol, elle a expliqué que "certaines parties de dinosaures volées au Maroc sont vendues à un prix ne pouvant excéder 5 dollars", a-t-elle expliqué.

Le journal a souligné, citant le rapport espagnol toujours, que près de 20 000 familles vivaient de l’exploitation de fossiles, qu’elle qualifiait d ’" activité immersive dans un dilemme juridique ".

Dans une autre nouvelle, la soirée a porté sur le massacre d’oiseaux rares de Qumiri à Marrakech, documenté par des photographies et des vidéos montrant l’extermination d’environ 1 490 oiseaux par plus de six personnes, ajoutant que les auteurs du massacre, principalement des Arabes du Golfe du Koweït, et du jeu de chasse clandestin, Et quittez le territoire marocain par l’aéroport Mohammed V Casablanca, au lieu de l’aéroport Menara de Marrakech, pour ne pas être exposé.

Le journal a également parlé de "dévorer des transactions sur l'herbe de plusieurs milliards de centimètres et menacer la ville de Rabat de couper l'eau", ajoutant que la "société excédentaire" "la préparation de Rabat" dans les "transactions sur de l'herbe" a suscité "des critiques sur un certain nombre d'événements qui mettaient en garde contre les conséquences catastrophiques pour l'environnement. Les habitants, compte tenu de la nécessité d'arroser quotidiennement de grandes surfaces avec de l'eau potable, ce qui portera la facture à la ville à plus de deux milliards de centimètres.

Toujours avec la "soirée" qui, dans d'autres nouvelles, a déclaré que la proposition de loi pour le Parti Istiqlal avait pour objectif de mettre fin au "parti" lors de la nomination à des postes à responsabilités, en recourant au jeu pour établir les principes d'efficacité et de mérite et bloquer les "pratiques du client"; "Il est nécessaire de changer fondamentalement les conditions de sélection et d'identifier les compétences qui s'éloignent de l'échange d'avantages partisans." Le journal a ajouté que la Chambre des représentants avait renvoyé cette proposition à la Commission de la justice, de la législation et des droits de l'homme.

Pour sa part, le journal "Akhbar al-Youm" sur le lancement du processus de sélection et d'intégration des recrues recrute lundi 2019-2020 dans le cadre du programme de service militaire, qui se poursuivra jusqu'au 31 août, afin de sélectionner 15 000 bénéficiaires pour une formation complète de base pendant quatre mois, Cette formation sera suivie par une formation spécialisée de six mois, qui débutera le 1er septembre.

Akhbar al-Youm a également indiqué que les étudiants en médecine devraient reprendre les ateliers d'autoformation dans les cafés, les bibliothèques et les espaces publics pour remédier aux leçons qu'ils ont oubliées, à la suite d'une décision de boycotter les examens préalables au procès, qui seront fixés par le ministère de l'homologation du 4 au 30 septembre. Prêt à poursuivre le dialogue avec le comité ministériel.

Et au journal "Les événements marocains", qui a annoncé que le Conseil de la concurrence se préparait à finaliser un rapport sur la distribution de sociétés pétrolières, après avoir été référé à une association professionnelle. Le rapport soulignait que ce rapport était le premier du genre depuis la libéralisation des prix des carburants en 2016, soulignant qu'il accusait ces entreprises d'adopter les prix de l'essence supérieure et du "kazal" incompatibles avec l'évolution des marchés mondiaux.

Les «événements marocains» ont également évoqué une «attaque terrestre et maritime» sur la ville de Tétouan et ses côtes, après que de nombreux groupes de visiteurs de différentes villes marocaines se soient rendus au nord du royaume, immédiatement après l'Aïd al-Adha, en particulier Martil, Détroit, Fnideq et Oued Laou.

Cet afflux, ajoute le journal, au "prix élevé de la résidence" et au "prix élevé des roquettes", en raison de la forte demande, au point que la nuit, dont le prix était compris entre 200 et 350 dirhams avant l'Aïd, était passée entre 500 et 1 000 dirhams après l'Aïd, "Certaines familles ont accepté à contrecoeur la" cupidité "des courtiers, d'autres ont dû écourter leur séjour, tandis que d'autres se sont installées sur d'autres plages moins populaires de la banlieue."

Post a Comment