Réunion à huis clos du Conseil de sécurité sur la situation au Cachemire

Réunion à huis clos du Conseil de sécurité sur la situation au Cachemire

Le Conseil de sécurité de l'ONU a tenu, vendredi, une réunion à huis clos pour discuter de la situation au Cachemire, suite à la tension diplomatique grandissante entre l'Inde et le Pakistan dans le sillage de la décision de New Delhi de révoquer l'autonomie constitutionnelle de cette région, à l'origine d'un conflit territorial vieux de 70 ans entre les deux puissances nucléaires.

La réunion du Conseil a eu lieu alors que des heurts ont opposé dans la journée des centaines de manifestants à la police dans la partie du Cachemire contrôlée par l'Inde.
Les Quinze ont été briefés sur les derniers développements dans ce territoire par le Sous-Secrétaire général de l'ONU à la consolidation de la paix, Oscar Fernández-Taranco.
Le général Carlos Humberto Loitey, conseiller militaire des Nations-Unies, a également informé le Conseil de sécurité des efforts du Groupe d'observateurs militaires des Nations-Unies en Inde et au Pakistan (UNMOGIP).
La semaine dernière, le Secrétaire général des Nations-Unis, Antonio Guterres, avait dit suivre avec inquiétude la situation au Cachemire et appelé à un maximum de retenue.
"La position des Nations-Unies sur cette région est régie par la Charte de l’ONU et les résolutions applicables du Conseil de sécurité", a déclaré son porte-parole.
Le Secrétaire général rappelle également l'accord de 1972 sur les relations bilatérales entre l'Inde et le Pakistan, également appelé accord de Simla, aux termes duquel le statut définitif du Cachemire doit être réglé par des moyens pacifiques, conformément à la Charte des Nations-Unies, a-t-il ajouté.
M. Guterres a aussi appelé les parties à s'abstenir de prendre des mesures qui pourraient affecter le statut du Cachemire.

Post a Comment