Trump soulève à nouveau la possibilité de révoquer le droit du sol
Trump soulève à nouveau la possibilité de révoquer le droit du sol
Le président Trump a affirmé mercredi que son administration envisageait à nouveau sérieusement de mettre fin au droit du sol plusieurs mois après que de nombreux législateurs aient mis en doute sa capacité à prendre une telle mesure.

“Nous examinons cela très sérieusement”, a déclaré Trump aux journalistes alors qu’il quittait la Maison Blanche pour le Kentucky. “Quand tu as un bébé sur notre terre, tu passes la frontière, fais un bébé, félicitations, le bébé est maintenant citoyen américain”, a-t-il dit.

“Nous examinons le droit du sol très sérieusement”, a fait savoir le Locataire de la Maison Blanche. “C’est franchement ridicule”, a-t-il ajouté.

Le président a d’abord proposé de mettre fin à la pratique qui accorde la citoyenneté à ceux qui sont nés aux États-Unis lors de sa campagne présidentielle de 2016. Il a relancé l’idée, l’année dernière, en disant qu’il signerait un décret pour promulguer le changement.

De nombreux législateurs, y compris plusieurs républicains, ont rapidement repoussé l’idée et ont affirmé que le président n’avait pas l’autorité nécessaire pour effectuer un tel changement à l’aide d’un décret. Ils avaient expliqué que le droit du sol était consacré par le 14ème amendement de la Constitution américaine.

Post a Comment