UNE INFIRMIÈRE DE LA SANTÉ PUBLIQUE TRANSFORME UN HÔPITAL EN LIEU DE DÉBAUCHE
UNE INFIRMIÈRE DE LA SANTÉ PUBLIQUE TRANSFORME UN HÔPITAL EN LIEU DE DÉBAUCHE
Elle n’était que simple stagiaire et avait déjà montré de quoi elle était capable en matière de soins mais en organisation de soirées privées et chaudes dans un hôpital public. Accompagnée d’autres femmes et d’individus invités à une orgie prévue en fin de semaine dernière dans l’hôpital provincial de Khouribga, le groupe d’intrus s’est réservé une salle pour y faire bruyamment la fête en y introduisant drogue et une quantité importante de bouteilles d’alcool malgré la présence, pourtant d’un service de sécurité qui n’avait pas repéré le manège au départ.
Ce n’est qu’en voyant que les accompagnateurs de l’infirmière fêtarde n’étaient pas ressortis après plusieurs heures, que l’un des agents a été jeté un coup d’œil dans un pavillon où ces invités particuliers s’étaient retranchés pour s’adonner à leurs parties sexuelles en groupe.
Avertie, la police a vite dépêché sur place ses éléments pour s’enquérir des circonstances de cette fête osée organisée au milieu des malades et arrêter en pleine “festivités”, les membres de ce groupe dirigée par une infirmière-stagiaire d’un genre particulier dont tous les khouribgis parlent aujourd’hui pour son exploit qui ternit encore plus l’image de la santé publique après l’implication supposée du secrétaire général de ce département dans une tentative de suicide de la part de l’une de ses connaissances dans un hôtel d’Agadir.
Par Souad Lamrani
Actu-maroc.com
Commentaires

Post a Comment