Affaire Raisouni : Verdict le 30 septembre
Affaire Raisouni : Verdict le 30 septembre
Au terme d’une longue journée et une bonne partie de la nuit, consacrées à la présentation des requêtes de forme de la défense de la journaliste Hajar Raissouni, le tribunal de première instance de Rabat a décidé de mettre l’affaire en délibéré à lundi prochain (30 septembre).
Lors de cette audience marathon (9 heures), le tribunal a rejeté toutes les requêtes de la défense, arguant le flagrant délit dans cette affaire où sont poursuivis Hajar Raïssouni, son fiancé (professeur universitaire soudanais), un médecin gynécologue, son assistante et un technicien en anesthésie, notamment pour avortement illégal.
En dépit des requêtes formulées par la défense pour l’acquittement des accusés, et l’intervention de ces derniers après que le juge leur ait donné la parole en fin d’audience, la cour est demeurée intraitable, avançant que la situation de flagrant délit, outre le caractère « habituel » de ces pratique par le médecin mis en cause, suffisent pour maintenir les poursuites.
Par ailleurs, alors que le parquet a assuré que l’affaire de Hajar Raissouni n’a aucun lien avec son statut de journaliste, mais plutôt trait à un fait d’avortement, le tribunal a mis en avant que les accusés dans le cadre de cette affaire ont pu jouir de l’ensemble de leurs droits garantis par la loi.
Rappelons que l’affaire de la journaliste d’Akhbar Al Yaoum remonte au 31 août, lorsqu’elle a été arrêtée par des policiers en civil et renvoyée devant le procureur général en étant accusée d' »avortement » et de « relations sexuelles hors mariage », en compagnie de son fiancé, son gynécologue et sa secrétaire, ainsi qu’un anesthésiste.

Post a Comment