BATAILLE ENTRE TROIS PARTIS POUR LE POSTE DE MINISTRE DE LA SANTÉ
BATAILLE ENTRE TROIS PARTIS POUR LE POSTE DE MINISTRE DE LA SANTÉ
Les partis politiques ne cachent plus leurs appétits avant la distribution des postes ministériels dans le cadre du remaniement prévu pour le début d’octobre. Le poste le plus convoité en ce moment est celui de ministre de la santé, le plus important parmi les départements sociaux. Trois formations se le disputent en se jetant dans la bataille, chacune avec ses moyens mais sans candidat de poids pour le poste. Le PJD garde sus la main le nom d’un médecin de formation et cadre du parti bien appuyé par la direction pour diriger ce ministère.
Le RNI et son leader Akhannouch bataille de leur côté pour confier le même poste à une femme également médecin et épouse du chef du groupe parlementaire mais sans lien avec le parti et handicapée par le fait qu’elle est considérée comme une technocrate hors de ses rangs. Enfin, troisième prétendant à la continuité, le PPS qui se bat bec et ongles pour garder ce ministère en proposant un nouveau nom en remplacement de l’actuel détenteur du portefeuille, Anas Doukkali appelé à partir pour manque de rendement au moment où son parti n’est pas certain de rester au gouvernement. Cette bataille est la première en attendant d’autres en préparation pour ces départements de premier plan.
Par Jalil Nouri
Actu-maroc.com

Post a Comment