GROUPE CRÉDIT AGRICOLE DU MAROC : 83,7 MILLIARDS DE DH DE CRÉDITS ACCORDÉS
GROUPE CRÉDIT AGRICOLE DU MAROC : 83,7 MILLIARDS DE DH DE CRÉDITS ACCORDÉS
Le Directoire du Crédit Agricole du Maroc, réuni sous la présidence de Monsieur Tariq Sijilmassi, le 16 septembre, a examiné l’évolution de l’activité de la Banque et a arrêté les comptes au 30 Juin 2019. Cet arrêté a été examiné par le Comité d’Audit lors de sa réunion du 25 Septembre 2019.
Il en ressort que pour ce premier semestre 2019, les réalisations du Groupe Crédit Agricole du Maroc (GCAM) sont en ligne avec les objectifs de son Plan Stratégique, consolidant ainsi ses acquis dans l’accompagnement du monde rural et notamment l’agriculture et l’agro-industrie, tout en se hissant au rang des principales banques universelles de la place, souligne le management de la Banque.
Au 30 juin 2019, le Produit Net Bancaire du GCAM ressort à 1,9 milliard de Dirhams en progression de 5% comparativement à fin Juin 2018. L’augmentation du niveau du PNB du Groupe est principalement liée à celle de la marge d’intermédiation et de l’activité de marché.
Aussi, la Marge sur commissions a-t-elle progressé de 2%, portée par les performances réalisées en matière de recrutement de la clientèle.
L’encours des crédits accordés à la clientèle s’établit à 83,7 milliards de Dirhams, marquant ainsi une progression de 2,4% par rapport à fin décembre 2018. Cette évolution est essentiellement liée à celle des avances FDA et à celle des crédits à l’habitat aux particuliers.
Par ailleurs, s’appuyant sur une stratégie commerciale orientée vers la diversification de la collecte des ressources clientèle, le Groupe Crédit Agricole du Maroc a fait progresser l’encours de l’épargne mobilisée de 2,3%, atteignant ainsi 84 milliards de Dirhams au terme du premier semestre 2019 contre 82 milliards de Dirhams à fin Décembre 2018.
Le Groupe Crédit Agricole du Maroc clôture le premier semestre 2019 avec un Résultat Net Consolidé de 405 millions de Dirhams et un Résultat Net Part du
Groupe de 409 millions de dirhams, marquant des évolutions respectives de +3% et +5% comparativement au premier semestre 2018.
Porté par les ambitions de sa mission de service public et dans un souci permanent de respect des exigences réglementaires, le Groupe Crédit Agricole du Maroc a augmenté ses fonds propres réglementaires de 7% au terme du premier semestre 2019, atteignant ainsi 11 milliards de Dirhams contre 10,3 milliards de Dirhams à fin Juin 2018.
Par ailleurs, le Conseil de Surveillance du 18 juillet 2019 a entériné le Plan d’Action spécifique pour le renforcement de son Tier One.
Le premier semestre 2019 a également été marqué par le renforcement de la couverture des créances en souffrance par des provisions, le taux de couverture porté à plus de 70% et confirmant la politique prudente du Groupe en termes d’anticipation des risques.
De même, à fin Juin 2019, les provisions pour risques généraux s’affichent à 1 milliard de Dirhams au niveau des comptes sociaux, soit 1,4% de l’encours sain des crédits à la clientèle.
L’on apprend également qu’à mi-parcours de son Plan Stratégique, le Groupe Crédit Agricole du Maroc continue de mobiliser l’ensemble de ses moyens humains et techniques afin d’atteindre les objectifs qu’il s’est fixé en termes de diversification de ses sources de PNB en mettant l’accent sur de nouveaux relais de croissances.
Le Groupe Crédit Agricole du Maroc renouvelle son engagement en faveur du développement économique du monde rural et plus particulièrement les agriculteurs et les agro-industriels et ce à travers un panel élargi de produits répondant à l’ensemble des besoins de sa clientèle.
Faut-il rappeler que le groupe assure une mission de service public et accompagne le Plan Maroc Vert, dont il a alloué une nouvelle enveloppe de 33 milliards de DH pour la période 2014-2018 (25 milliards de DH ont été alloués par le groupe pour la phase 2009-2013). De même que dans le cadre de la dynamique insufflée par SM le Roi Mohammed VI à la coopération africaine, le GCAM a signé 11 conventions d’entente avec 9 pays africains. Engagé en faveur de la promotion de l’entrepreneuriat des jeunes en milieu rural et en faveur de l’éducation financière, le groupe œuvre à travers sa fondation pour le développement durable. Sans oublier Tamwil El Fellah qui permet aux agriculteurs non éligibles au financement bancaire traditionnel d’accéder au financement. Et au terme de ce premier semestre, ce sont plus de 87.000 petits agriculteurs qui ont bénéficié d’un encours global de 833 MDH.
Enfin la fondation Ardi pour le microcrédit a clôturé ce premier semestre avec un encours de financements accordés de 293 MDH.

Post a Comment