Qui présidera la Commission royale pour le nouveau modèle de développement?
Plusieurs noms de personnalités circulent concernant la présidence de la Commission royale pour le nouveau modèle de développement.
Pour rappel, le roi Mohammed VI, dans son discours du 20 août dernier, commémorant le 66ème anniversaire de la Révolution du Roi et du Peuple, avait annoncé la nécessité pour le Royaume de se doter d’un nouveau modèle de développement.
Selon le quotidien Akhbar Al Yaoum de ce mardi, les personnalités pressenties pour présider cette Commission royale seraient respectivement, entre autres, le Wali de Bank Al-Maghrib, Abdellatif Jouahri, et le Directeur général de l’Institut royal, Mohamed Tawfik Mouline.
Cependant, précise la même source, un troisième nom serait également évoqué. Celui de l’actuel ambassadeur du Royaume à Paris, Chakib Benmoussa.
Ces trois noms ne sont pas les seuls susceptibles de présider la Commission royale pour le nouveau modèle de développement. D’autres nombreuses grosses pointures du monde politique et financier pourraient aussi prétendre à ce poste. Ainsi, parmi les favoris, nous trouvons le président de la Cour des comptes, Driss Jettou, et deux conseillers du Souverain, Omar Azziman et Abdellatif Mennouni.
Quant au président de la Chambre des représentants, Habib El Malki, et au patron du parti de la Balance, Nizar Baraka, leur appartenance partisane pourrait constituer un obstacle pour prétendre occuper un tel poste.
Le “wait and see” est donc de rigueur et l’avenir proche nous révélera le nom de l’heureux élu. Ou… celui de l’heureuse élue car, selon la même source, l’ex-présidente de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), Miriem Bensalah-Chaqroun, fait aussi partie des possibles prétendants.
Larbi Alaoui

Post a Comment