RDC: un ex-ministre soupçonné de détournement d’argent destiné à la lutte contre Ebola
RDC: un ex-ministre soupçonné dedétournement  d’argent destiné à la lutte contre Ebola
L'ex-ministre de la Santé de la République démocratique du Congo (RDC), Oly Ilunga, a été "placé en garde à vue" à Kinshasa pour des soupçons de détournement de fonds destinés à la lutte contre Ebola, a indiqué samedi la police.
M. Oly Ilunga Kalenga avait été entendu le 27 août dernier dans le cadre d'une enquête préliminaire portant sur l’allocation présumée frauduleuse de fonds publics destinés à la riposte contre la maladie à virus Ebola.

Quelques jours plus tard, il avait fait l’objet d’une interdiction de sortie du territoire.

Selon la police judiciaire congolaise, l’ex-ministre voulait prendre la fuite malgré une interdiction de sortie du territoire.

→ Lire aussi : Ouganda: essai d’un vaccin expérimental contre Ebola

Cet ancien membre du gouvernement congolais sera déféré lundi 16 septembre devant le Parquet général près la cour de cassation, précise la même source.

Quatorze nouveaux cas confirmés de Maladie à virus Ebola (MEV) ont été notifiés, vendredi, au Nord-est de la RDC, dont trois à Kalunguta, trois à Kyondo et un à Mabalako au Nord-Kivu, quatre à Mandima, deux à Mambasa et un à Komanda en Ituri, selon le bulletin quotidien sur la situation épidémiologique de cette maladie rendu public samedi.

Depuis la déclaration de cette épidémie d’Ebola le 1er août 2018, le cumul des cas est de 3.113, dont 3.002 confirmés et 111 probables. Au total, il y a eu 2.085 décès (1.974 confirmés et 111 probables) et 942 personnes guéries. Actuellement, 476 cas suspects sont en cours d’investigation.

Post a Comment