Main Menu

Pages

Bourita sur la crise libyenne : Il faut capitaliser sur les avancées pour faire des élections de décembre un succès

Bourita sur la crise libyenne : Il faut capitaliser sur les avancées pour faire des élections de décembre un succès

 Bourita sur la crise libyenne : Il faut capitaliser sur les avancées pour faire des élections de décembre un succès

Le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l'étranger, Nasser Bourita, a souligné, lundi à Rabat, la nécessité de s'appuyer sur les avancées réalisées sur plusieurs aspects du dossier libyen, afin de faire des élections attendues le 24 décembre un succès. .

Lors d'une conférence de presse conjointe à l'issue de ses entretiens avec l'Envoyé spécial du Secrétaire général des Nations Unies en Libye et Chef de la Mission d'appui des Nations Unies dans ce pays, M. Jan Kubis, M. Bourita a souligné : « Nous devons nous appuyer sur les progrès qui ont été accomplis aux niveaux militaire, institutionnel et politique pour faire de ce pays un succès. » Bénéfices électoraux.

A cet égard, il a réitéré la disponibilité du Maroc à travailler en coordination avec les partis libyens et les Nations unies pour sécuriser le processus électoral, 'ce qui est avant tout une responsabilité libyenne'.

Il a ajouté que « le Maroc considère que le règlement de la situation en Libye doit passer par les élections, tout en respectant l'agenda et en s'y préparant dans les meilleurs termes juridiques, logistiques et matériels, afin que ces bénéfices se déroulent dans les meilleures conditions. '

Il a souligné que la crise libyenne, qui est essentiellement une crise de légitimité, 'ne peut être résolue que par un exercice démocratique auquel tous les Libyens doivent participer', dans le plein respect des pouvoirs accordés aux institutions.

Abordant la position du Royaume dans la résolution de la crise en Libye, M. Bourita a souligné que « le Maroc n'a ni agenda, ni solution, ni initiative » à cet égard.

Il a expliqué que le rôle du Maroc, selon la vision de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, est d'ouvrir un espace de dialogue pour les Libyens afin de parvenir à une entente entre les partenaires, ainsi que de soutenir le rôle des Nations Unies », comme un parapluie de base pour unifier et coordonner les efforts internationaux pour résoudre la crise en Libye. »

Le ministre a saisi cette occasion pour souligner le rôle de l'Envoyé spécial du Secrétaire général des Nations Unies en Libye et de la Mission d'appui des Nations Unies dans ce pays afin de renforcer sa stabilité et de le sortir d'une crise prolongée.

Pour sa part, M. Kubis a exprimé sa gratitude au Maroc pour être un partenaire fort et actif au sein de la communauté internationale pour son soutien au processus politique qui conduira à plus de stabilité, d'unité et de coopération en Libye.

Il a ajouté : 'Cela signifie que le pays disposera de nouvelles institutions et autorités, ainsi que d'une démocratie et d'une légitimité solides pour résoudre de nombreux problèmes et défis auxquels non seulement la Libye, mais de nombreux pays de la région sont confrontés'.

Kubis a réitéré sa gratitude à Sa Majesté le Roi Mohammed VI pour la « disponibilité » et la « coopération approfondie » du Maroc pour aider les parties libyennes à trouver leur chemin, et pour le soutien du Royaume aux efforts des Nations Unies en Libye, exprimant son espoir que le Maroc continuera à jouer ce rôle « très crucial ». « Dans le futur parce que le processus n'est pas encore terminé.

Il a tenu à souligner que « nous profiterons des acquis réalisés dans le cadre de cette coopération pour aider la Libye à passer à l'étape suivante, qui est une vraie stabilité, à travers ce processus politique, qui a été marqué notamment par les élections qui auront lieu lieu le 24 décembre.

Il a souligné qu'il existe un consensus de base au sein de la communauté internationale concernant l'avancement du dossier libyen et la manière de soutenir ce pays sur la voie de plus de sécurité et de stabilité, qualifiant la contribution du Maroc à cet égard de 'forte'.

  • Facebook
  • pinterest
  • twitter
  • whatsapp
  • LinkedIn
Show Comments