Main Menu

Pages

chabat cherche à atteindre la colonne Fès et disperser la coalition autour du candidat 'Ahrar'

chabat cherche à atteindre la colonne Fès et disperser la coalition autour du candidat 'Ahrar'
chabat cherche à atteindre la colonne Fès et disperser la coalition autour du candidat 'Ahrar'

Une concurrence féroce entre les partis politiques pour remporter la mairie de Fès, alors que l'alliance quadripartite formée par le Rassemblement national des indépendants, de l'indépendance, de l'authenticité et de la modernité et l'Union socialiste des forces populaires poursuit ses efforts pour écarter Hamid Shabat, candidat au nom de le Front des Forces Démocratiques, de la présidence du conseil collectif.

L'alliance politique qui soutient le Rassemblement national des indépendants pour la présidence de Fès mène, selon des sources Hespress, des consultations intensives avec les partis Progrès et Socialisme et le Mouvement populaire afin de rejoindre le « front » pour s'assurer une majorité confortable.

Hamid Shabat, qui a récemment rejoint le Parti du Front des forces démocratiques, aspire à revenir à nouveau à la présidence du Conseil de la capitale scientifique, où il mène une série de contacts personnels afin de « faire échouer » l'unité politique entre les quatre partis, en remportant le votes de certains des candidats élus de la ville, selon ce que des sources ont révélé.Parti pour le journal électronique Hespress.

L'alliance susmentionnée parie sur l'attribution du poste de maire de Fès au parti Rassemblement national des indépendants, sur la base que le poste de chef de la région sera transféré au parti Istiqlal. Cependant, Hamid Shabat vise le poste de maire, ce qu'il a évoqué dans son discours à Hespress en disant : « Les chances sont là, ce qui est naturel, et nous avons la détermination de le faire.

Jawad Chafik, écrivain régional de l'Union socialiste des forces populaires à Fès, a dénoncé 'des tentatives de séduction des candidats élus dans la ville', estimant que 'ces pratiques heurtent la politique et aggravent la crise de confiance de la jeunesse marocaine', soulignant que ' la partie a toutes les preuves qui le documentent.

Le même responsable a déclaré, dans une déclaration au journal en ligne Hespress, que « les élus ont gagné la confiance des électeurs. Par conséquent, la volonté des citoyens doit être respectée en adhérant aux principes de la compétition démocratique, car ce qui est plus important que les élections, c'est de relancer l'économie de la ville, qui a atteint un arrêt cardiaque.

Concernant la voie des consultations des partis, le porte-parole a expliqué que « l'alliance est ouverte aux partis du progrès et du socialisme et du mouvement populaire, où des réunions ont eu lieu avec leurs représentants, et nous les accueillons au sein de l'alliance avec tout le confort », notant que « L'objectif principal de cette discussion est de construire un bloc fort pour rompre avec les politiques du passé et aller de l'avant dans le développement de la capitale scientifique du pays.

 

  • Facebook
  • pinterest
  • twitter
  • whatsapp
  • LinkedIn
Show Comments