Main Menu

Pages

El Othmani a décidé de ne pas rencontrer Akhannouch après des consultations internes 'limitées'.

El Othmani a décidé de ne pas rencontrer Akhannouch après des consultations internes 'limitées'.

 El Othmani a décidé de ne pas rencontrer Akhannouch après des consultations internes 'limitées'.

Des sources de Hespress ont révélé que la décision du Parti de la justice et du développement de ne pas accepter l'invitation du Premier ministre désigné Aziz Akhannouch à délibérer dans la prochaine 'coalition gouvernementale' a été prise par le secrétaire général du parti, Saad Eddine El Othmani, après avoir consulté certains de ses membres. ses quelques proches collaborateurs en qui il fait confiance pour 'donner leur avis'.

Les mêmes sources ont ajouté que le secrétariat général démissionnaire d''Al Baijidi' discutera de cette question lors de sa réunion de ce soir, notant que la réunion comprendra de nombreux autres points, notamment la préparation des travaux du prochain Conseil national.

Abdullah Buano, un parlementaire du Parti de la justice et du développement, a déclaré que les raisons sont toujours absentes du reste du secrétariat général, notant que 'au cours de la réunion, le secrétariat discutera de toutes les données liées aux résultats' liés au conseil communal. , élections régionales et législatives pour les élections du 8 septembre.

Boano a ajouté, dans une déclaration au journal électronique Hespress, que la décision de sauter les sessions consultatives tenues par le Premier ministre désigné, 'a été prise au niveau du secrétaire général et du ministère public, et le secrétariat général délibérera sur ça ce soir.'

De son côté, Abdelaziz Aftati a déclaré à Hespress que le secrétariat général refusait de rencontrer Akhannouch, critiquant ce qu'il a qualifié de 'fraude et d'utilisation d'argent qui ont affecté les dernières élections'.

Aftati a déclaré que 'tout le monde condamne l'atmosphère dans laquelle se sont déroulées les dernières élections', soulignant que 'le parti est d'un même cœur sur cette question, et quiconque n'est pas d'accord devrait se rendre à Akhannouch pour discuter de la question', comme il l'a dit.

Le secrétariat général du Parti de la justice et du développement avait décidé de soumettre la démission de tous ses membres, dirigés par le secrétaire général Saad Eddin El Othmani, tout en continuant à gérer les affaires du parti.

Un communiqué officiel du secrétariat général d'al-Bijidi précise qu'« il a été décidé de convoquer une session extraordinaire du Conseil national du parti le samedi 18 septembre, afin d'évaluer globalement les bénéfices électoraux et de prendre les décisions appropriées ».

Al-Bijidi a estimé que les résultats annoncés lors des élections du 8 septembre sont « incompréhensibles et illogiques », « et ne reflètent pas la réalité de la carte politique, ni la position et la position du parti sur la scène politique et ses résultats dans la gestion locale et gouvernementale. affaires publiques.'

  • Facebook
  • pinterest
  • twitter
  • whatsapp
  • LinkedIn
Show Comments