Main Menu

Pages

Exclusif : 'pjd' cherche à former une équipe parlementaire avec un parti reçu par 'Akhnoush'

Exclusif : 'pjd' cherche à former une équipe parlementaire avec un parti reçu par 'Akhnoush'

Exclusif : 'pjd' cherche à former une équipe parlementaire avec un parti reçu par 'Akhnoush'


 Le parti « Justice et Développement », qui a indiqué avoir choisi de s'aligner dans l'opposition, cherche à constituer une équipe parlementaire à la Chambre des représentants, accompagné d'un des partis reçu par le Premier ministre nommé, « Aziz Akhannouch'.


Une source officielle a révélé au site 'Moroccan News', qu''Al-Bijidi' a commencé ses consultations avec les dirigeants et parlementaires du parti 'désiré' le lundi 13 septembre.


La même source, qui a préféré ne pas être identifiée, a confirmé que le parti 'Al-Masbah' avait contacté des dirigeants et des parlementaires du parti 'Union constitutionnelle' afin de constituer une équipe parlementaire commune à la Chambre des représentants.


Jusqu'à présent, les tentatives 'Justice et Développement' avec le parti 'Cheval' n'ont donné aucun résultat, selon la source.


Dans sa conversation téléphonique avec le journal électronique, le porte-parole a exclu que l'Union constitutionnelle accepte les propositions des frères Benkirane, indiquant que ni la logique ni la raison n'accepteraient la démarche du Parti islamique (expression littérale de la source).


En revanche, le pas franchi par le parti « Al-Masbah » vers le parti « Cheval » a de multiples lectures, bien qu'il puisse être qualifié d'illogique.


Sur le plan politique, Al-Bijidi avait précédemment annoncé, via une communication officielle, après les résultats décevants qu'il avait obtenus lors des récentes élections électorales, qu'il avait choisi l'opposition, avant que les deux ne décident de former une équipe parlementaire conjointe avec les constitutionnalistes.


Ce qui est intéressant dans la démarche de la confrérie « Osmani », c'est que les scénarios proposés n'excluent pas la participation des camarades de Sajid au gouvernement, et donc comment un parti qui a choisi l'opposition sera-t-il une équipe parlementaire avec un parti susceptible d'être parmi les les membres de la coalition gouvernementale…?


Quant au timing du choix de l'initiative, le Premier ministre devrait recevoir mercredi 15 septembre des représentants de « Justice et Développement », dans le cadre de ses consultations pour former le gouvernement conformément aux dispositions de la constitution de 2011, est-ce lié à un changement de position des islamistes vis-à-vis de la participation gouvernementale ?


Ou est-ce que « Justice et Développement » envoie des signaux, à travers sa démarche précitée, de manière indirecte et modeste, à « Aziz Akhannouch » de la possibilité de sa participation (Justice et Développement) à son gouvernement… ?


Quant au niveau organisationnel interne au Parti islamique, il semble que l'organisation connaisse un laxisme sans précédent, et l'absence d'un leadership réel et unifié sur de nombreux développements et enjeux.


D'une manière générale, ce qui se passe au sein de l'organisation du parti « Justice et Développement » peut être considéré comme une preuve concluante qu'elle n'a pas encore absorbé le choc de la retentissante défaite électorale, et que le parti subira à l'avenir ses contrecoups ( défaite), qui semble accompagner la « lampe » depuis longtemps.

  • Facebook
  • pinterest
  • twitter
  • whatsapp
  • LinkedIn
Show Comments