Main Menu

Pages

Le début des arrestations en Algérie… l'arrestation de 27 personnes soupçonnées d'appartenir au groupe « Al-Mak ».

Le début des arrestations en Algérie… l'arrestation de 27 personnes soupçonnées d'appartenir au groupe « Al-Mak ».

 Le début des arrestations en Algérie… l'arrestation de 27 personnes soupçonnées d'appartenir au groupe « Al-Mak ».

L'Algérie a arrêté 27 personnes, soupçonnées d'appartenir au groupe séparatiste 'Al-Mak', que le gouvernement algérien considère comme une organisation 'terroriste'. Et un communiqué des services de sécurité algériens précise qu'au cours des dernières 48 heures, plus de 27 personnes ont été arrêtées dans les villes de Kherrata (Bejaia) et Beni Ouartilan (Sétif), soupçonnées d'appartenir à l'organisation « MAK » et d'avoir jugé semer la discorde parmi les citoyens.


  Les autorités de sécurité ont clairement indiqué qu'elles considéraient cette affaire comme une violation de l'unité nationale, un trouble à l'ordre public et une incitation au rassemblement. Dans ce contexte, les autorités algériennes accusent le Maroc de soutenir cette organisation, comme son ministre des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra, a accusé le Maroc de « lancer une campagne médiatique ignoble » contre son pays, de « coopérer avec des organisations terroristes », et « d'espionner les citoyens algériens et officiels » et « Abandoning Pledges on Western Sahara ».

  • Facebook
  • pinterest
  • twitter
  • whatsapp
  • LinkedIn
Show Comments