Main Menu

Pages

Le déficit budgétaire a atteint 40,6 milliards de dirhams dès 2021

Le déficit budgétaire a atteint 40,6 milliards de dirhams dès 2021

 Le déficit budgétaire a atteint 40,6 milliards de dirhams dès 2021

Le Trésor public du Royaume a indiqué que l'état de la résistance et des ressources de trésorerie s'était traduit, jusqu'à fin août dernier, par un déficit budgétaire de 40,6 milliards de dirhams, contre 43,6 milliards de dirhams un an plus tôt.


Le trésor a précisé, dans son bulletin mensuel des statistiques financières publiques du mois d'août, que ce déficit tient compte d'un solde positif d'environ 11,1 milliards de dirhams, qui a été produit par les comptes spéciaux du trésor et des intérêts de l'Etat, qui sont gérés de manière indépendante.


Le même bulletin indique une augmentation des recettes ordinaires brutes de 1,9% à 167,5 milliards de dirhams, et une augmentation des dépenses ordinaires émises de 7,1%, qui se sont traduites par un solde normal négatif de 7,2 milliards de dirhams.


L'augmentation des recettes est due à une baisse des impôts directs de 1,9% et des recettes non fiscales de 20,6%, couplée à une augmentation des droits de douane de 32,6%, des impôts indirects de 18,8%, ainsi que des droits d'enregistrement et de timbre de 20,1%. pour cent.


Quant aux dépenses émises par le budget général, elles se sont élevées à 249,3 milliards de dirhams au mois d'août dernier, en hausse de 1,4% par rapport à août 2020, en raison d'une augmentation des charges de fonctionnement de 7,7%, couplée à une baisse des dépenses d'investissement. de 0,4% et les frais d'intérêt de 11,8%.


Le Trésor a attribué la baisse des intérêts de la dette à la baisse des remboursements en principal de 21,2% (30,1 milliards de dirhams), contre une augmentation des intérêts de la dette de 3,8% (23,7 milliards de dirhams).


S'agissant des comptes spéciaux du Trésor, le bulletin a souligné qu'ils ont réalisé des recettes de 74,1 milliards de dirhams, compte tenu des transferts reçus des dépenses communes d'investissement du budget général, pour un montant de 16,3 milliards de dirhams, et de la contribution sociale de solidarité aux bénéfices et des revenus de 3,6 milliards de dirhams approuvés par la loi de finances de 2021.


Les dépenses totales émises se sont élevées à 63,6 milliards de dirhams, tandis que le solde du total des comptes spéciaux du Trésor s'est élevé à 10,4 milliards de dirhams.


Quant aux recettes des services de l'Etat gérés de manière autonome, leurs revenus ont augmenté de 30,6% à 1 468 milliards de dirhams, contre une baisse de 4% de leurs dépenses à 824 millions de dirhams.

  • Facebook
  • pinterest
  • twitter
  • whatsapp
  • LinkedIn
Show Comments