Main Menu

Pages

Le parti « Istiqlal » cherche à remporter des postes ministériels importants dans le nouveau gouvernement

Le parti « Istiqlal » cherche à remporter des postes ministériels importants dans le nouveau gouvernement

 Le parti « Istiqlal » cherche à remporter des postes ministériels importants dans le nouveau gouvernement

Le Parti de l'indépendance cherche à remporter des postes ministériels importants dans la formation du nouveau gouvernement dirigé par Aziz Akhannouch, après que son Conseil national a décidé d'y participer après s'être classé troisième aux élections du 8 septembre.

Dans une déclaration au Conseil national du parti Istiqlal, tenue aujourd'hui samedi, en session extraordinaire, il a déclaré qu'il « accepte et soutient la participation du parti au prochain gouvernement, une participation équilibrée sur la base de sa force politique et électorale, et ses engagements qu'il a pris dans le programme électoral.

Les membres du conseil ont approuvé l'autorisation du secrétaire général du parti, Nizar Baraka, de gérer les négociations liées à la formation du gouvernement, « avec les membres du comité exécutif, à condition qu'il s'agisse d'un gouvernement fort, harmonieux et solidaire capable de d'apporter le changement auquel aspirent tous les Marocains.

Le communiqué du Conseil national du parti a justifié la décision de participer au nouveau gouvernement en invoquant la situation difficile que traverse notre pays en raison des effets de la crise économique et sociale et des répercussions de la pandémie de Covid 19.

La communication mentionnait également parmi les motifs « les défis extérieurs auxquels notre pays est confronté, qui sont représentés dans un climat régional turbulent et instable, et la poursuite de certains partis étrangers ciblant les intérêts supérieurs de notre pays, s'opposant à l'intégrité territoriale du Royaume, et essayant de limiter le rôle croissant du Maroc aux niveaux régional et continental.

La communication a évoqué le fait que la décision de participer au gouvernement « est conforme à la volonté collective des dépendants de contribuer à la construction d'un Maroc fort, démocratique, moderne et solidaire, et de s'engager dans la nouvelle génération de grands projets de réforme. dirigé par Sa Majesté le Roi, et de télécharger le nouveau modèle de développement, le projet de généralisation de la protection sociale, et d'accélération de la régionalisation avancée réduisant les différences sociales et spatiales, et favorisant la classe moyenne.

Le Parlement du Parti de l'Indépendance a relevé « le souci de Sa Majesté le Roi Mohammed VI de consolider les fondements de l'Etat de droit et des institutions, d'accompagner et de renforcer le choix démocratique dans notre pays, d'insister sur la construction du modèle unique de démocratie et de développement de notre pays dans le région, et organiser des bénéfices électoraux sur leur temps constitutionnel à la lumière d'une situation marquée par la pandémie, remplie de défis internes et externes.

Le « Parti Al-Mizan » a également valorisé « les résultats très honorables qu'il a obtenus aux élections communales, régionales et législatives, qui ont restauré la position politique et symbolique du parti en tant que parti historique ancré dans la conscience des Marocains et capable d'organisation, d'intellect et renouveau politique pour suivre le rythme des diverses transformations sociétales.

Il est à noter que le Parti Istiqlal a remporté 81 sièges parlementaires lors des élections du 8 septembre, et s'est ainsi classé troisième après le Rassemblement national des partis Libéraux, Authenticité et Modernité.

  • Facebook
  • pinterest
  • twitter
  • whatsapp
  • LinkedIn
Show Comments